La page de Nikos Lygeros (5)


Sur l'absence de représentativité du Polisario - Déclaration aux Nations Unies, New York, 05/10/2016

N. Lygeros

Un des problèmes fondamentaux dans la résolution du conflit du Sahara, c’est l’absence de représentativité du Polisario. Car elle ne permet pas de mettre en place un processus d’échanges constructifs. Alors que le 7 Octobre, nous aurons à nouveau une confirmation que des élections libres vont avoir lieu dans les Provinces du Sud où tous les Sahraouis pourront s’exprimer sans rien craindre, le Polisario ne veut pas indiquer sa masse en termes de membres, pas plus que d’effectuer un recensement de la population dans les camps de Tindouf. Ainsi sur le plan local, il se cache derrière l’absence de chiffres concrets. 
Cela n’a rien de surprenant car il manque effectivement de ressources humaines d’une part, en raison de son dogmatisme et d’autre part, de son incapacité à intégrer des jeunes à sa cause. Sous une forme sclérosée, il continue à clamer les droits d’une entité qu’il ne contrôle même pas. De plus, à la mort de son leader, sous couvert d’une élection avec un seul candidat, il a pour ainsi dire nommé à sa tête un individu radical et belliqueux, sans véritable processus démocratique, tout en sachant que celui-ci n’a toujours pas répondu aux accusations de tortionnaire et de violeur qui l’ont obligé à quitter l’Espagne pour ne pas tomber sous le coup de la justice de ce pays. Aussi même cette forme de représentativité n’est pas acceptable pour tous ceux qui défendent les Droits de l’Homme. 
Cette évolution négative du comportement global du Polisario a des conséquences diverses sur le statu de la Rasd qui apparaît de plus en plus comme une entité creuse dépourvue de tout pouvoir. Ceci est d’autant plus vrai que de nombreux pays qui l’avaient reconnue dans un contexte idéologique, se sont peu à peu rendu compte du vide qu’elle représente, et ont retiré leur reconnaissance. Ainsi le piège, fallacieux de celle-ci, se referme sur celle même. 
Car il est tout simplement impossible de demander à des Etats une reconnaissance alors qu’il s’agit pour ainsi dire d’une structure inexistante sur le plan international. Et pour couronner le tout, alors que les Nations Unies s’efforcent de trouver une solution juste, viable, tangible, crédible et diplomatique, nous voyons que le Polisario s’enferme dans une politique totalitaire qui ne sied aucunement à notre temps, tant elle est extrême et inhumaine pour les habitants de camps de Tindouf. 
L’absence de représentativité du Polisario a désormais des répercussions sur l’Union africaine. En effet celle-ci avait en son sein des pays qui avaient reconnu le Rasd dans un cadre fortement idéologique mais sans rapport avec la véritable nature du problème. Aussi avec l’évolution de la politique sur le plan mondial, certains pays d’Afrique ont naturellement suivi le chemin de la dé-reconnaissance. Ce revirement de position qui était initialement considéré comme une correction d’une erreur diplomatique, s’est transformé en événement historique qui représente un retournement stratégique et finalement un échec diplomatique pour le Polisario. 
Cette situation montre clairement que les pays africains ne sont plus convaincus de la valeur de cette structure. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Motion des 28 Etats africains a été envoyée à la Présidence de l’Union africaine. Cet ensemble d’Etats africains voué à s’agrandir réalise de manière efficace qu’un changement de phase est nécessaire d’une part par le retour du Maroc dans l’Union africaine et d’autre part avec la suspension de la Rasd afin d’avoir une stratégie compatible avec la vision des Nations Unies qui recherche une résolution du conflit sans aucun caractère guerrier. 
Ainsi la non représentativité du Polisario et sa dé-reconnaissance des pays africains, montre la voie à suivre pour affranchir cette population de l’emprise du Polisario et des influences extrêmes. Cela montre enfin qu’il ne s’agit pas d’un processus de décolonisation mais bien de libération d’une population qui veut un avenir dépourvu de tout crime inhumain comme les tortures et les viols dont est accusé le chef du Polisario. 


N. Lygeros - Sur l'absence de représentativité du Polisario - Déclaration aux Nations Unies, New York, 05/10/2016


N. Lygeros - Mission: United Nations, New York, 05/10/2016

*****

La démocratie

N. Lygeros

La démocratie
lorsqu’elle est
effective
et efficace
permet de protéger
les personnes
qui sont innocentes
mais qui ne connaissent
pas véritablement
tous les rouages 
du système
aussi dans un cadre
qui représente
une nouveauté
il est nécessaire

*****
La perspective du Sahara

N. Lygeros

La perspective du Sahara
ne passe pas uniquement
par la liberté
mais aussi par le développement
et l’investissement
d’un temps humain
pour comprendre
les difficultés
de la population
qui attendent
absolument tout
de l’avenir
car elle connaît
le présent.

*****
Au-delà des interruptions

N. Lygeros

Au-delà des interruptions
il est possible
de voir l’essence
et le devoir
de vérité
par rapport
aux innocents.
Il est donc
à nous
de les protéger
contre la barbarie
qui tente
par tous les moyens
d’abuser
les indifférents
pour les rendre
complices.

*****

L'examen de la question

N. Lygeros

L’examen de la question 
n’est pas seulement
un module
de la stratégie
cela concerne
aussi des hommes,
des femmes
et des enfants
que nous devons
protéger
contre les abus
de la barbarie
qui recherche
les failles
des démocraties
pour imposer
son point de vue.

*****

Le ridicule ne tue pas

N. Lygeros

Si certains se demandaient encore si l’expression : le ridicule ne tue pas, est encore valable, et bien le Président de la République avec ses propos inconséquents et incohérents, est là pour nous prouver sa validité diachronique. En effet, il est intéressant dans un pays officiellement laïc, même s’il a un substrat chrétien, de mentionner que son symbole national qui provient de la Révolution, pourrait mettre le voile, sans faire de jeu de mots. Et ce d’autant plus à un moment où nous sommes en pleine campagne présidentielle puisque a priori tous les candidats font attention à ne pas commettre d’impair politique. Aussi dans le cadre même hypocrite, du politiquement correct, chacun des candidats évite de tomber dans un piège de communication. Mais ce serait oublier la grâce présidentielle, qui elle, se permet de passer outre cette contrainte pour s’exhiber à la manière de Louis XIV lorsqu’il était sur le trône pour lequel la plupart d’entre nous, pense à tort que seul le roi y va seul. Ainsi sa majesté, nous avons nommé, le roi imbu, annonce avec le plus grand des ridicules, qu’il ne voit aucun problème pour se voiler la face. Si seulement il pouvait le faire à son sujet pour nous éviter d’avoir à nous occuper encore une fois de lui ! Car même si le ridicule ne tue pas il n’est pas indispensable d’insister car nous parlons tout de même du chef de l’état. Cette fois, nous voyons clairement son état et cela suffit pour lui demander de nous tirer sa révérence. En d’autres termes, après une telle preuve d’intelligence du pouvoir, il est bon pour lui de faire une croix sur sa campagne et nous promettons de ne pas le dévoiler.

*****
Les agressions

N. Lygeros

Les agressions
contre les enseignants
sont des actes
de barbarie
qui imitent
les terroristes
sans réaliser
qu’ils correspondent
à des crimes
contre l’humanité
des professeurs
qui tentent 
par tous les moyens
de cultiver
les jeunes
afin qu’ils appartiennent
à l’Humanité.

*****
Chaque victime

N. Lygeros

Chaque victime
qui est frappée
est un innocent
que nous devons
protéger
de la barbarie
même si celle-ci
nous semble
inoffensive
au début,
elle n’en demeure
pas moins
une ennemi
de l’Humanité.

*****
Le peuple de l'Archipel des Chagos
N. Lygeros

Le peuple de l’Archipel des Chagos a été intégralement expulsé et déporté vers Maurice et les Seychelles, par le gouvernement britannique de 1966 à 1973. Cette déportation avait par but, du moins de manière officielle, de créer une base militaire ouverte à l’armée américaine. Le problème c’est qu’il s’agit purement et simplement d’une spoliation des droits d’un peuple autochtone. En réalité nous pouvons voir que cette approche a été préméditée et ne correspond pas au résultat d’un malentendu. En effet, le gouvernement anglais, trois ans avant l’indépendance de Maurice en 1968, a transformé la colonie en lui amputant l’Archipel des Chagos grâce à une scission formelle qui lui a permis de constituer un territoire britannique d’outre- mer, à savoir de l’océan Indien. Cette manière de faire, aurait due en théorie, le prémunir de la revendication ultérieure de la part de Maurice. Seulement, en pratique, le peuple de l’Archipel des Chagos a été séparé de Maurice pour mieux être isolé et finalement expulsé et déporté sans été considéré comme une nation à part entière. Nous avons donc un cas qui se base sur une problématique militaire mais qui n’est pas incompatible avec l’existence d’une population autochtone et de plus d’une scission qui n’a pas de sens national puisqu’elle est avant tout arbitraire et artificielle. Enfin, il n’y a pas d’opposition de la part de Maurice pour le fonctionnent de la base désormais américaine. Aussi une solution est possible à mettre en place.

*****
L'autochtonie du peuple de l'Archipel des Chagos

N. Lygeros

Dans le cadre du processus de revendication de l’Archipel des Chagos par Maurice, après la décision du Tribunal International du Droit de la Mer, et avant le passage de l’affaire à la Cour Internationale de Justice même dans le cadre d’un avis, il serait bon de mettre en avant l’autochtonie de ce peuple afin de pouvoir utiliser de manière effective et efficace les Droits des Peuples Autochtones de 2007. Car même si le Droit de la Mer constitue un point fondamental dans cette revendication, celui du Droit des Peuples Autochtones est encore plus profond pour le peuple de l’Archipel des Chagos. Car il permet sans attendre le retour sur les terres ancestrales de mettre en place des structures parallèles et néanmoins institutionnelles. Cette approche exploite les Droits des Peuples Autochtones pour transformer un cas de conscience en une structure officielle qui peut représenter un peuple non seulement pour revendiquer des droits auprès des instances internationales mais aussi pour constituer un corps législatif et exécutif afin de gérer les droits de ses citoyens même si ceux-ci ne sont pas encore reconnus comme des éléments officiels d’un Etat à part entière. Cette façon de faire évite le confinement d’une situation inhumaine et agit catalytiquement sur les processus de recours en justice et ce, à tous les niveaux aussi bien locaux, globaux qu’internationaux.

*****
Projet de Résolution pour la reconnaissance de Raphaël Lemkin en tant que Juste pour l'Arménie

A. Aprahamian, N. Lygeros

L’œuvre de Raphaël Lemkin sur la défense des Droits de l’Homme a abouti à la création du concept de génocide qui constitue la pièce fondamentale de la Charte des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies. Ceci a été possible, entre autres, par son étude du cas du génocide des Arméniens.
Grâce à cette expertise, Raphaël Lemkin a permis à la cause arménienne de devenir un paradigme pour les peuples ayant subi un génocide et en ce sens, il représente un Juste pour notre peuple. Aussi, l’État d'Arménie Occidentale composée de son Conseil National d'Arménie Occidentale, de son gouvernement et de son parlement, l'élève officiellement au rang de Juste du Peuple Arménien.

*****
Les explosions
http://lygeros.org/articles.php?n=28379&l=fr

Les tentatives
http://lygeros.org/articles.php?n=28380&l=fr

Au-delà de l'arbre
http://lygeros.org/articles.php?n=28439&l=fr

L'éléphant de Charlemagne 
http://lygeros.org/articles.php?n=28462&l=fr

Le rejet de l'iconoclasme
http://lygeros.org/articles.php?n=28463&l=fr

Charlemagne
http://lygeros.org/articles.php?n=28464&l=fr

Les atrocités

N. Lygeros

Les atrocités 
de l’organisation
terroriste
continueront
tant qu’elle existera
car elle ne respecte
absolument pas
les hommes
puisqu’elle
ne désire
que des esclaves
et lorsqu’il s’agit
des gens
du Livre
elle considère
qu’ils doivent
mourir
sur le champ.

*****
Si tu lis

N. Lygeros

Si tu lis
« Combattez 
également 
ceux parmi 
les gens du Livre 
qui ne professent pas 
la religion de la vérité, 
à moins qu'ils ne versent 
la capitation 
directement 
et en toute humilité » 
tu peux comprendre
que la source
du problème
pour les innocents
se trouve
dans les fondements
même, 
aussi la suite
devient
une conséquence
inexorable
lorsqu’un pouvoir
se met en place.

*****
Apprends

N. Lygeros

Apprends
les droits
et les devoirs
des dhimmis
pour comprendre
la situation
des gens
du Livre
lorsqu’ils vivent
dans un territoire
qui leur est
hostile
puisque
le groupe
religieux
dominant
les marquent
de restrictions
sociales
et fiscales
lourdes
et même
dégradantes.

*****
Avec le sourate de la table

N. Lygeros

Avec le sourate de la table
et en particulier 
le verset 51
il est possible
de voir comment
sont vus
les gens
du Livre
cela permet
de comprendre
le comportement
de personnes
qui refusent
l’interprétation
et ne lisent
que le contenu
littéral de :
« Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »

*****
Quand une organisation

N. Lygeros

Quand une organisation
terroriste
encourage
l’esclavage
des non-musulmanes
adultes
ou enfants
c’est qu’elle voit
le viol
comme arme
de guerre
pour réduire
à néant
la volonté
de résistance
aussi
n’attends
rien d’elle
pour le futur 
de l’Humanité.

*****
Si dans le califat proclamé

N. Lygeros

Si dans le califat proclamé,
la femme
n’est pas une citoyenne
mais seulement
une esclave
domestique
et sexuelle
à la merci
de son mari
comment
comprendre
le comportement
de certaines
qui défendent
cette barbarie
alors qu’elle va
à l’encontre
de l’Humanité.

*****


Ce n'est pas

N. Lygeros

Ce n’est pas
en violant
et en vendant
des femmes
victimes
de la haine
dogmatique
qu’une organisation
terroriste
peut convaincre
les autres
de sa valeur
au contraire
elle prouve
qu’elle commet
un crime
contre l’Humanité
et même
un génocide.

*****
La victoire à Mossoul

N. Lygeros

La victoire à Mossoul
n’est pas seulement
d’une absolue nécessité
pour la population
qui souffre depuis si longtemps
mais aussi la preuve
d’une manière claire
que le mythe
de la toute puissance
ne tient aucunement
face à la réalité
et qu’il est temps
pour les populations
prisonnières
d’un régime

*****
Le califat de la barbarie

N. Lygeros

Le califat de la barbarie
n’est pas continuation
d’une tradition
mais l’aliénation
de celui-ci
car il ne représente
absolument rien
dans l’Histoire
si ce n’est 
un instrument
de génocide
à l’encontre
de tous ceux
qui ne sont pas
dogmatiques
et fanatiques
au point
d’oublier
l’essence.

*****
Si tes seuls actes

N. Lygeros

Si tes seuls actes
sont des crimes de guerre,
des destructions de vestiges
archéologiques
du nettoyage ethnique,
des crimes contre l’Humanité
et un génocide
comment veux-tu
te justifier
auprès des innocents ?
Car les Justes
savent déjà
de quoi il retourne 
et ils ont commencé 
la contre-attaque
de l’Humanité
car trop
c’est trop.

*****
Lorsque tu édites

N. Lygeros

Lorsque tu édites
une charte
qui prévoit
dans son article 13
la destruction
des statues
édifiées
avant l’avènement
de l’ islam
comment penser
que cela puisse
être un signe
de tolérance
pour l’ensemble
de l’Humanité
aussi ne sois pas
surpris
qu’elle passe
à la contre-attaque.

*****
Les peshmergas Kurdes

N. Lygeros

Les peshmergas Kurdes
font un travail
extraordinaire
qui représente
un exploit
dans ce contexte
et cette situation
car ils n’ont pas
encore de pays
et ils se battent
pour une justice
qui est en train
de la construire
aussi ils méritent 
d’être aidés
par l’Humanité.

*****
Les enfants victimes

N. Lygeros

Les enfants victimes
de l’organisation
terroriste
sont aussi ceux
qu’elle utilise
après les avoir
endoctrinés 
en tant que mouchards,
fantassins
et même volontaires
au suicide,
aussi plus nous tardons
plus ils souffrent
de ce régime
barbare
qui efface
toute trace
d’humanité
pour arriver
à ses fins.

*****
Lorsqu'une organisation

N. Lygeros

Lorsqu’une organisation
terroriste
annonce
qu’elle va mettre
une structure éducative
en place
afin d’enseigner
de manière
obligatoire
à des enfants
la charia
il est facile
de comprendre
qu’il s’agit
tout simplement
d’un endoctrinement
officiel
qui n’a rien
à voir
avec l’Education.

*****
En examinant

N. Lygeros

En examinant
les méthodes
d’exécutions
de l’organisation
terroriste
à savoir
les décapitations
les amputations
et les crucifiements
comment ne pas voir
qu’il s’agit
d’actes barbares
qui représentent
des éléments
de crimes de guerre
et contre l’Humanité ?
Que faut-il d’autre
aux indifférents
pour être 
sensibilisés
à la cause humaine
de la défense des innocents ?

*****
Quand tu vois

N. Lygeros

Quand tu vois
la fierté
avec laquelle
l’organisation
terroriste
massacre
les prisonniers
chiites,
les populations
yézidies
les résistants
kurdes,
les chrétiens
comment
peux-tu
rester
indifférent
par faute
de temps ?

*****


N. Lygeros - Fort de Montessuy, Lyon, 27/10/2016


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar