mardi 13 juin 2017

Les élections françaises - N. Lygeros


Les élections françaises

N. Lygeros
Traduit du Grec par A.-M. Bras

Les élections françaises ont lieu en deux tours. Mais déjà nous pouvons voir les bons résultats de la sélection du nouveau Président, qui témoignent d'une nouvelle détermination dans la sphère politique. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas des cadres qui proviennent d'autres partis. Au contraire, il a choisi des hommes de droite et de gauche pour créer une percée dans le système politique français. Nous avons vu ainsi les partis traditionnels, en particulier les deux plus grands le payer cher. La chose intéressante est que les électeurs ne sont pas allés vers les partis politiques extrêmes, comme cela s’est produit en Grèce pour exprimer leur mécontentement ni renforcer un parti dégénéré avec des factions qui se contredisent les unes les autres, mais s’unissent pour avoir un résultat électoral qui ne donne aucune possibilité de gouvernement efficace. En France les choses sont complètement différentes, car il s’agit d’un oecuménisme qui veut changer les données et ne pas les entretenir. Le nouveau mouvement a une grande acceptation parce que beaucoup sont fatigués des déclarations qui ont été piétinées à plusieurs reprises après les élections. En outre, le fait qu'il existe un second tour permet aux électeurs français de faire des corrections et de choisir entre deux ou trois candidats, ce qui est plus stratégique, car déjà se créent des alliances entre les partis. Encore une fois, cela n'a rien à voir avec ce qui se passe en Grèce, où le coût total est enregistré dans un tour unique même s'il n'y a pas de système analogique et fonctionne encore le bonus non démocratique du premier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar