mardi 27 novembre 2012

"TROUBADOURS ARMENIENS, LES CHEMINS DE L'AME"

Ce titre, celui du film projeté à Toulouges - commune proche de Perpignan -   durant la soirée du 23 novembre,  pourrait être l'enseigne des journées consacrées  à la musique arménienne et dont le "duduk" instrument  emblématique de sa culture, en restitue le plus fidèlement l'essence.

En préambule musical au film, le concert :

http://www.dailymotion.com/video/xvng8s_trobades-2012-soiree-inaugurale_music?start=434#.UbQkVOfxr2Y 
Keyvan Chemirani (percussions persanes), Rostom Khachikian (duduk) et Haïg Sarikuyomdjian (duduk et flûte) en préambule musical à la projection du film «Troubadours arméniens, les chemins de l'âme». 

Le festival "Trobades", porté par Christine et Paul Macé, peut ainsi s'enorgueillir d'avoir su écrire une des belles pages de sa tradition de "passeur de culture".



Mais reprenons cette journée du 23 novembre
  à son début :
Comme en témoigne cette photo, c'est tôt dans la matinée qu'ont eu lieu les mises en place nécessaires au déroulement des évènements : Christine grande prêtresse de l'organisation (sans faille) et de l'aménagement de la salle "Joan Pau Giné" de l'Espace Culturel El Mil-Lenari , prépare la table où Knar, Nelli et moi-même, membres de l'Association Arménienne des Deux-Catalognes,
 pourront installer les plats destinés au buffet précédant la projection du film 

ici, les desserts ... choux à la crème et baklavas 
Nelli finit de beurrer et remplir les choux (salés)
 d'oeufs de Lump et de truite, Knar ajoute  la petite branche d'aneth qui fait la différence ... un délice
"choux caviar" terminés





Un buffet arménien
réalisé par les remarquables cuisinières que sont
 Nelli Ghazaryan et Knar  Sakalian




dolmas (chou et feuille de vigne)


******
L'après midi une rencontre pédagogique prévue avec les enfants de l'école primaire de Toulouges réunit musiciens et conférencier.  Ce fut une surprise et un bonheur que de constater l'intérêt avec lequel ces enfants participèrent à l'échange, le rendant ainsi très vivant et fructueux. 




  

Keyvan Chemirani (percussions persanes) 
Rostom Khatchikian (duduk)
Haig Sarikouyoumdjian (duduk)
Les musiciens interprétèrent les musiques d'un pays
encore inconnu du jeune public. Certains s'exprimèrent : "on ne se lasse pas, c'est doux ..." 
Keyven entraîna les enfants dans un univers rythmique où, à l'instar du musicien, ils reproduisirent des effets sonores avec un plaisir sans réserve.
Gérard Kurdjian, conférencier, après un survol de
l'histoire de l'Arménie, leur lut en français un conte
arménien. Puis quelques lignes en arménien : avez-vous
compris ? "Oui" entendit-on !
Les enfants quittèrent les lieux, emportant avec eux quelques mots d'une langue nouvelle ...

*****
La soirée, que l'Ambassadeur d'Arménie en France, S.E. Monsieur Viguen Tchitetchian, honora de sa présence, tint ses promesses. 
Pierre Sakalian (Président de l'Association Arménienne des Deux Catalognes)
et S.E. Monsieur l'Ambassadeur
Un concert était aussi au programme pour l'accueil du public 
dans la salle du buffet...un public venu parfois de loin : Les Associations de Montpellier, d'Agde, des amis de Toulouse et Bordeaux ...Merci de votre présence ...
... qu'une prestation inattendue paracheva
celle d'une délicieuse petite danseuse arménienne,
mettant le public sous son charme...
 ...  permettant aux "cuisines" de mettre la dernière main aux
préparatifs du buffet ...
... qui reçut un accueil chaleureux ...
vin d'Arménie aidant ...


   Il y eut très peu de restes ...

*****
Le public rejoignit alors la salle de spectacle. 



 Le discours de S.E. l'Ambassadeur, en présence de Monsieur le maire de Toulouges (à gauche) et de Monsieur Paul Macé (CIMP-Music) à droite...



Précédant la projection du film "Troubadours arméniens, 
les chemins de l'âme", le trio interprèta des oeuvres de son répertoire introduisant ainsi le thème construit autour du parcours d'un joueur de duduk. 
Le film fut suivi d'une conférence par Monsieur
 Gérard Kurdjian (ancien directeur artistique du Festival des musiques sacrées de Fez, musicien et producteur de nombreux évènements artistiques sur les traditions orientales). 

*******

A suivre 24 novembre 2012
Concert "Djivan Gasparyan"



6 commentaires:

  1. ça a l'ait bien bon tout ça...
    Je ne connais pas la cuisine arménienne, lacune qu'il va me falloir combler un de ces jours.

    Amicalement.
    Marie-Hélène.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous souhaite d'en trouver bientôt l'occasion !

    Amitiés

    Dzovinar

    RépondreSupprimer
  3. qu'en termes délicats, ces choses là sont dites !.... captivant reportage des ces journées, soirées, nuits ! prélude d'autres rencontres avec vous ami(e)s arménien(ne)s ! Christine M

    RépondreSupprimer
  4. Dzov,djanès, c'est génial ton reportage .
    Comme chaque fois que tu racontes quelque chose c'est comme si on était avec toi ..tu as l'art de nous faire venir au coeur de belles émotions par tes photos tes mots et ta sensibilité .
    Vraiment j'étais avec vous , je salivais en regardant les bonnes petites choses à manger préparées par Knar . Quel regret d'être si loin car j'aurais aimé partager avec vous ce riche moment .
    Et entendre le duduk !! impossible sans avoir les alrmes aux yeux ;. rien que d'y penser .
    ma hay kézi gue sirém
    mj

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai, Reims, c'est loin ; je t'aurais volontiers envoyé mon tapis volant ... mais il était au pressing ! lol ! batchig djanes

    RépondreSupprimer

Quelques lignes signalant votre passage me feront toujours plaisirs. Si vous n'avez pas de blog, vous pouvez néanmoins poster un commentaire en cliquant sur "Anonyme" et signer de votre nom ou d'un avatar. Amicalement,
Dzovinar